La notion de spondylarthrite axiale

Le tableau clinique de la spondylarthrite axiale (axSpA) comprend non seulement la spondylarthrite ankylosante (SA) / la spondylarthrite axiale radiographique, mais aussi la spondylarthrite axiale non radiographique (nr-axSpA).1  

Classification de la spondylarthrite axiale
Adapté d’après Rudwaleit M et al. 20052

Ici, vous trouverez en complément les critères de New York.

 

Charge de morbidité des patients atteints de spondylarthrite axiale

Bien que les patients atteints de spondylarthrite axiale non radiographique

  • ne présentent aucune modification radiographique visible de la colonne vertébrale,
  • ont un taux de CRP souvent bas d’env. 5 mg/l (2-8 mg/l).3  

Ces patients ont une charge de morbidité comparable à celle des patients atteints de spondylarthrite ankylosante, y compris des douleurs (souvent nocturnes4), de la fatigue, l’activité de la maladie (indice BASDAI) et des déficiences dans le travail quotidien, ainsi que dans la qualité de vie.5   

Environ la moitié des patients atteints de spondylarthrite axiale ont une spondylarthrite ankylosante, l’autre moitié une spondylarthrite axiale non radiographique.6 La spondylarthrite ankylosante et la spondylarthrite axiale non radiographique se distinguent toutefois au niveau de la durée de la maladie ; en moyenne, la durée de la maladie des patients souffrant de spondylarthrite ankylosante est plus longue que celle des patients atteints de spondylarthrite axiale non radiographique.7  

Différences et points communs entre la nr-axSpA et la SA

 

Différences entre hommes et femmes

2/3 des patients souffrant de nr-axSpA sont des femmes

Jusqu’à 2/3 des patients atteints de spondylarthrite axiale non radiographique sont des femmes7,8. Généralement, plus d’hommes que de femmes sont atteints de spondylarthrite ankylosante.7 

 

axSpA : Les hommes et les femmes présentent parfois des symptômes différents

La spondylarthrite axiale se manifeste souvent par des symptômes en partie différents chez les hommes et les femmes. Les patientes présentent plus fréquemment des symptômes au niveau du cou et des articulations périphériques9, tandis que les patients présentent plus souvent des symptômes au niveau des colonnes thoracique et lombaire10. Comparées aux hommes, les femmes présentent par ailleurs moins de lésions radiographiques9 et une réponse moindre au traitement anti-TNF10. De plus, les femmes sont généralement diagnostiquées plus tard que les hommes.10

 

Classification de la spondylarthrite axiale

Vous trouverez ici des informations détaillées sur la classification de la spondylarthrite axiale.

 

Prise en charge des patients atteints de spondylarthrite axiale

Comme la charge de morbidité est très élevée pour les patients atteints de spondylarthrite axiale et que son évolution peut être progressive, un diagnostic précoce et l’initiation d’un traitement efficace sont extrêmement importants.11

Vous trouverez ici un aperçu détaillé des différentes options thérapeutiques pour la prise en charge de patients atteints de spondylarthrite axiale.

 

 

Références:

  1. van der Heijde, Désirée, et al. "2016 update of the ASAS-EULAR management recommendations for axial spondyloarthritis." Annals of the rheumatic diseases 76.6 (2017): 978-991
  2. Rudwaleit M et al. The challenge of diagnosis and classification in early ankylosing spondylitis: do we need new criteria? Arthritis Rheum. 52.4 (2005): 1000-8.
  3. Hebeisen M et al. Spinal radiographic progression in axial spondyloarthritis and the impact of classification as nonradiographic versus radiographic disease: Data from the Swiss Clinical Quality Management cohort. PLoS One. 15.3 (2020): e0230268.
  4. Wadeley A et al. Sleep in ankylosing spondylitis and non-radiographic axial spondyloarthritis: associations with disease activity, gender and mood. Clin Rheumatol. 37.4 (2018):1045–1052.
  5. Mease, Philip J., et al. Characterization of Patients With Ankylosing Spondylitis and Nonradiographic Axial Spondyloarthritis in the US‐Based Corrona Registry. Arthritis care & research 70.11 (2018): 1661-1670.
  6. Poddubnyy D et al. The Frequency of Non-Radiographic Axial Spondyloarthritis in Relation to Symptom Duration in Patients Referred Because of Chronic Back Pain: Results From the Berlin Early Spondyloarthritis Clinic. Ann Rheum Dis. 71.12 (2012): 1998-2001.
  7. Kiltz U et al. Do patients with non-radiographic axial spondylarthritis differ from patients with ankylosing spondylitis? Arthritis Care Res (Hoboken). 64.9 (2012): 1415–1422.
  8. Poddubnyy D et al. Rates and predictors of radiographic sacroiliitis progression over 2 years in patients with axial spondyloarthritis. Ann Rheum Dis. 70.8 (2011): 1369–1374.
  9. Lee W, Reveille JD, Davis JC Jr, Learch TJ, Ward MM, Weisman MH. Are there gender differences in severity of ankylosing spondylitis? Results from the PSOAS cohort. Ann Rheum Dis. 66.5 (2007): 633-638.
  10. Rusman T, van Vollenhoven RF, van der Horst-Bruinsma IE. Gender Differences in Axial Spondyloarthritis: Women Are Not So Lucky. Curr Rheumatol Rep. 20.6 (2018): 35.
  11. Klitz, U., and J. Braun. Axiale Spondyloarthritis inklusive Morbus Bechterew und Frühformen. Avec la collaboration de W. Mau, M. Rudwaleit, J. Sieper und B. Swoboda. Disponible en ligne sous http://www.awmf.org/uploads/tx_szleitlinien/060-003l_S3_Axiale_Spondyloa.... pdf (2013).
CH2010021982
×

Ask Speakers

×

Medical Information Request