News

Prise en charge médicale : la population résidante suisse est satisfaite

Tous les trois ans, la Fondation du Fonds du Commonwealth enquête auprès de la population résidente de 11 pays sur leurs expériences avec le système de santé. Le système de santé suisse reçoit de très bonnes notes : La grande majorité des personnes âgées de plus de 18 ans sont satisfaites de la qualité des soins médicaux. Cela place la Suisse en première place, devant la Norvège et l'Allemagne. 

Pour en savoir plus, consultez l'Office fédéral de la santé publique.


Maîtrise des coûts de la santé: Discussion segmentée

Malgré la situation extraordinaire, le Parlement a évoqué les premières parties du programme de maîtrise des coûts du Conseil fédéral pour le système de soins de santé. Le Conseil national a notamment décidé que les patients devraient recevoir une copie de la facture du prestataire de la part de leur caisse-maladie après le traitement. Outre d’autres mesures dans le domaine de l’organisation de la rémunération des traitements ambulatoires, le Conseil national a également convenu d’un article dit "expérimental". Celui-ci doit permettre la réalisation de projets en dehors du cadre légal de l’assurance maladie visant à augmenter la qualité ou à réduire les coûts du système de soins de santé. Le Conseil des États va maintenant se pencher sur le projet de loi.

Entre-temps, la discussion sur un système de prix de référence pour les médicaments sans brevet a été reportée au second semestre de l’année. L’annonce des mesures que le Conseil fédéral souhaite inclure dans son deuxième train de mesures de maîtrise des coûts est également attendue au cours de cette période. En plus des valeurs cibles pour l’évolution globale des frais du système de santé, il est probable qu’elles incluent des modèles de prix pour les médicaments brevetés. L’industrie pharmaceutique estime que la seule perspective des coûts ne fera pas évoluer le système de santé, mais que par contre, la qualité et l’accent sur les bénéfices le feront.


Maîtrise des coûts : 2e volet

Pour freiner l’augmentation continue des frais de santé, le Conseil fédéral reconduit le «programme de maîtrise des coûts»: Alors que le parlement débat encore du premier volet – un système de prix de référence pour les génériques l’article relatif aux projets pilotes dans le domaine de l’assurance maladie pourraient voir le jour – un deuxième volet a été soumis à la procédure de consultation.

Le «deuxième volet de mesures visant à maîtriser des coûts» comprend plusieurs mesures proposées pour réduire les coûts du système de santé. Ainsi, le Conseil fédéral souhaite fixer un objectif global pour le système de santé que les cantons devront décliner en objectifs contraignants par catégorie de coût comme les médicaments ou les traitements ambulatoires. Si les objectifs de coûts ne sont pas respectés, les cantons devraient avoir la possibilité ou l’obligation de prendre des mesures correctives de maîtrise des coûts. Le Conseil fédéral s’attend en outre à un effet réducteur de coûts au moyen des premiers points de contact obligatoires pour tous les assurés. Les associations des assureurs-maladies et l’association professionnelle des médecins en Suisse FMH ont dit rejeter ces deux mesures.  

En outre, le Conseil fédéral doit obtenir la compétence de définir les vérifications périodiques des médicaments. Celles-ci sont effectuées actuellement tous les trois ans et ont déjà entraîné des économies de plus d’un milliard de francs. S’agissant du prix des médicaments, le Conseil fédéral propose des modèles de prix confidentiels. Les modèles privilégiés prévoient des remboursements sur les prix. Des modèles de prix pourraient simplifier l’accès rapide aux médicaments et aux thérapies innovants, à la satisfaction de l’industrie pharmaceutique.  

En outre, des tarifs de référence pour les traitements hospitaliers stationnaires devraient favoriser le libre choix de l’hôpital au-delà des limites cantonales et relancer la concurrence. Le Conseil fédéral s’attend à d’autres effets réducteurs de coûts par le renforcement des réseaux et des programmes de soins coordonnés. Le délai de consultation dure jusqu’à la mi-novembre, à la suite de quoi le Conseil fédéral analysera les résultats et soumettra un projet de loi au parlement.


Prix des médicaments: diminution de l’écart par rapport à l’étranger  

Tandis que les biens de consommation et les prestations de services sont généralement nettement moins chers dans le reste de l’Europe qu’en Suisse, les médicaments brevetés ne sont plus chers en Suisse que de 4,5% en moyenne. Et cette différence s’atténue: en 2019, elle était encore de 7%. Ce résultat est principalement dû aux contrôles de prix régulièrement pratiqués par l’Office fédéral de la santé publique OFSP et aux fluctuations des taux de change. Même pour les génériques, l’écart de prix par rapport à l’étranger s’est réduit, passant en moyenne de 48% à 42%.  

C’est ce qu’indique le dernier comparatif des prix par rapport à l’étranger qui est réalisé chaque année par l’association des assureurs-maladies santésuisse et l’association sectorielle Interpharma. Ce comparatif compare les prix de sortie d’usine en Suisse par rapport à ceux de neuf pays européens comparables.  

Les baisses de prix réalisées régulièrement depuis 2012 par l’OFSP ont conduit à des économies annuelles de 1 milliard de francs, ainsi que l’a souligné récemment le ministre de la santé dans le cadre de l’information sur les augmentations de prime, cette fois modérées.

×

Ask Speakers

×

Medical Information Request